Plus d'actu'


et si tu prenais un peu de temps pour dieu ?

Durant le weekend du 6-7 novembre, une petite quinzaine de jeunes du Diocèse s'est déplacée à l'Abbaye de Hauterive à Fribourg pour y prendre le temps de se poser, prier, adorer et se questionner sur leur foi. Cette retraite spirituelle au cœur de ce haut-lieu du tourisme fribourgeois leur a fait un grand bien, selon les dires de la grande majorité du groupe.

 

Et si toi aussi tu prenais le temps de te poser pour faire un peu plus de place à Dieu dans ta vie ? N'hésite pas à faire le déplacement seul, en couple, en famille ou entre amis: ils t'accueillent à bras ouverts.

Clique ici pour découvrir l'abbaye ou pour prendre contact avec eux



Soirée avec les oafj (only all for jesus) le 19 novembre


David a construit un sanctuaire à la main !

David, un père de famille espagnol, économiste de métier. Ses vacances, il les passe à Cabezamesada, un tout petit village près de Tolède (Espagne) qui ne compte que 340 habitants et d’où est originaire la famille de sa femme. Lorsqu’il y va, il en profite pour faire du vélo dans les environs et il est toujours intrigué par les « cabanes de bergers » qu’il croise le long des chemins isolés. Ce sont des petites structures entièrement faites de pierres qui s’emboîtent les unes dans les autres et qui servaient d’abris aux bergers et aux agriculteurs après de longues journées aux champs.

Fasciné par cette technique de la pierre sèche, David décide de se lancer un défi pendant ses vacances. Pourquoi ne pas tenter, à son tour, d’en construire une de ses mains ? Il se met alors à regarder des vidéos sur Youtube. Mais un défi sans but ne l’intéresse pas trop. « Il m’est venu à l’esprit que je pouvais consacrer mon effort à quelque chose de plus utile, de plus grand et de meilleur que ma propre satisfaction », raconte-t-il à Aleteia. « J’ai donc décidé de me placer sous le regard de la Vierge qui prend si bien soin de moi et de ma famille ». David parle de son projet à ses proches et son beau-père, Melquiades, lui montre alors près de chez eux une colline au sommet d’une oliveraie avec une vue fantastique. Voilà qui pourrait bien être un endroit idéal pour la Vierge ! Décidé, David se lance dans son défi mais pose deux conditions : ne pas dépenser d’argent pour le projet et utiliser les mêmes techniques anciennes de construction. « Il ne me restait donc plus que les pierres du champ, mon intelligence, une règle, un fil à plomb et mes mains ! »

 

Tiré d'un article d'Aleteia

Source : aleteia.org



as-tu déjà écouté le nouveau morceau de glorious ?


Formation chretienne sur le secteur de Sion

Le projet Altius a été lancé sur le secteur de Sion pour toute personne intéressée à se former un peu plus sur sa Foi ou se posant des questions. Les prochains évènements sont:

 

- Une formation sur le credo par le Vicaire général Pierre-Yves Maillard (3 dates)

- Un parcours Alphalive à Bramois (12 dates)

 

Plus d'infos sur les flyers :


Congrès mission 2021

Quelques jeunes valaisans  sont allés le weekend dernier au congrès mission. Ce congrès qui a eu lieu dans 10 grandes villes française a attiré plus de 27'000 chrétiens. Né en 2015, cet évènement a rapidement pris de la grandeur. Ce magnifique projet "permet à tous les chrétiens de commencer leur année en choisissant de suivre le Christ et de L'annoncer."

 

"Je repars de ce weekend rempli d'une plus grande confiance en Dieu au quotidien et avec une réelle envie de faire découvrir le Christ à mon entourage. Je n'ai jamais vraiment été chaud pour évangéliser dans la rue, mais pourtant j'ai cette envie de partager ce magnifique cadeau que j'ai reçu. Au congrès j'ai appris que ce n'était de loin pas la seule manière de transmettre sa Foi, qu'il était possible de le faire d'une multitude de manière différente. L'accueil, l'écoute et la prière me parlent plus particulièrement, 

Honnêtement, je n'étais pas très motivé à aller là bas mais sur les conseils insistants d'un curé dont je ne citerai pas le nom ici pour des questions d'humilité, je suis quand même parti. J'ai alors décidé de me laisser guider à 100 % ce weekend, et les fruits ont été énormes. Rencontres incroyables, clins d'œil du ciel, ateliers et enseignement pertinents tout ça en se laissant guider aveuglément, voilà les cadeaux que j'ai reçu tout le long.   

Je vais clairement repartir l'année prochaine et je vous conseille vraiment de m'accompagner, c'est le feu cet évènement !"

 

En résumé le congrès mission c'est quoi ? Des rencontres, des partages, des enseignements, des messes, de la louange et bien plus encore...

 

Jeune participant valaisan au congrès mission 2021



et si tu te formais ?

Une formation destinée aux 16-35 ans sur le numérique, qui fera l'Église de demain (photo, vidéo, montage, publicité, communication, site web, réseaux sociaux, stratégie de communication, ...), ça t'intéresse ? Inscris-toi !

 

Elle sera mise en place par un quatuor engagé en Église et sensible au numérique... et donnée par des professionnels du milieu.


Un nouveau fond d'écran?

Tu cherches un nouveau fond d'écran, qui peut aussi te permettre d'évangéliser? L'équipe de T'as où la Foi? a créé pour toi ces différentes propositions. Sachant que l'on regarde son téléphone en moyenne 221 fois par jour, c'est aussi un bon moyen pour toi de penser à Dieu tout au long de ta journée. (Clique sur l'image pour la voir en grand et appuie sur l'icone de téléchargement pour récupérer l'image sur ton appareil, ou fait une capture d'écran depuis ton téléphone)


Les formations Jb redémarrent

La nouvelle saison des formations JB (Jeune Bénévole en Eglise) redémarrent cet automne ! Un staff renouvelé pour encore plus de partage, d'accompagnement, de créativité ! Nous n'attendons que Toi ! Alors fonce ! 

 

Les dates des week-ends JB1 & JB2 sont connues ! Ils se dérouleront les samedi 23 et dimanche 24 octobre 2021 à l'internat de l'Abbaye de St-Maurice ! 

 

Pour toutes les infos sur les JB et pour t'inscrire : c'est par ici ! 

 

Télécharger
Flyer des formations JB 2021-2022
Flyer JB 2021-2022.pdf
Document Adobe Acrobat 17.5 MB

helvetia cantic

Du chant, des formations sous forme d'ateliers et de conférences, des échanges entre jeunes venus de toute la Suisse romande qui s'engagent ou voudraient s'investir dans l'animation de messe - ou qui aiment simplement chanter et créer une harmonie avec d'autres voix.

 

Cette année, Helvetia Cantic prendra place à Saint-Maurice en Valais. Le week-end de formation se terminera, le dimanche soir, par un concert à la basilique ouvert à tous.

 

Merci de t'inscrire via le lien Google Forms ici. 

 

Il n'y a aucun niveau musical exigé, le seul prérequis est le désir de se former au chant liturgique!


le vicaire de martigny te prête ses livres

Le vicaire du secteur de Martigny ouvre "sa bibliothèque"

Pourquoi garder chez soi ses magnifiques ouvrages (livres, DVD, BDs, etc) quand on peut les partager aux paroissiens ?

 

 

 

Vicaire de la paroisse

Simon Roduit, 079/242.02.44

simon@gsbernard.ch

Le Prieuré, Hôtel-de-Ville 5,

1920 Martigny




De lyon à sierre

Y.C.
Y.C.

Laura Pellaud. Ce nom ne vous dit rien ? Et pourtant: elle fait partie des jeunes les plus actifs et dynamiques du Diocèse et c'est pour notre plus grand plaisir. Désormais, elle est engagé du côté de Sierre et du côté du Diocèse pour lancer la formation JB Médias (photo, vidéo, communication, etc.). Rencontre.

 

Après avoir terminé une année de formation à Lyon au sein de l’École Pierre (école créative pour les jeunes au service de l’Église), Laura Pellaud est de retour chez elle. Enfin pas tout à fait : la native d’Ovronnaz habite désormais Sierre pour une année de stage comme agente pastorale...

 

Yves : Peux-tu te présenter en quelques mots…

Laura : Je m’appelle Laura, j’ai vingt et un ans et je suis actuellement à 50% en stage à la paroisse de Sierre comme animatrice pastorale. Je suis partie étudier à Lyon mais avant cela, j’étais très engagée du côté de la paroisse de Fully. J’ai notamment bien collaboré pour « les journées de la joie ». Un concept simple mais tellement profond qui consistait à aller passer du temps avec les requérants d’asile aux Mayens-de-Chamoson. J’apprécie tellement ces moments.

Y : Peux-tu te décrire en 3 adjectifs :

L : Aventurière, dynamique et (elle réfléchit) …drôle. J’aime tellement rigoler et faire des blagues !

Y.C.
Y.C.

Y : Pourquoi es-tu partie étudier à Lyon ?

L : Mon côté aventurière a pris le dessus au moment du choix. Je travaillais dans un EMS et avec ce COVID-19, c’était très très dur. J’avais envie de changer d’air. De plus, j’aime tellement mon Eglise et je voulais la découvrir autrement. J’ai donc opté pour cette école créative au service de Dieu. Une année de formation en théologie, communication, management, photo et vidéo, gestion de projets, musique et louange… Bref, une année riche et incroyable !

Y : Que retiens-tu de cette expérience française ?

L : Wahou ! Wahou ! C’était fou ! Tu sais, l’Église est universelle. Elle est faite d’une multitude de gens différents mais qui ont tous quelque chose à apporter. Que ce soit en Valais ou ailleurs, chacun a une place dans cette belle Église. Il faut juste oser prendre sa place ! Chacun-e est le/la bienvenu-e.

Y : As-tu un conseil à donner aux jeunes de la région ?

L : J’ai appris beaucoup de choses à Lyon mais une m’a particulièrement touchée : par exemple, on ne doit pas animer une messe pour la reconnaissance : ce n’est pas important de savoir qui chante ou qui a écrit les partitions. Le plus important est de savoir de qui ça parle !

Y : Un mot pour conclure ?

L : L’Église doit avancer avec son temps. Mais attention à ne pas oublier les personnes qui ont construit cette Église, années après années. Elles ont donné énormément de leur personne pour qu’elle avance, il faut donc veiller à ne pas détruire cela ! On doit continuer ce beau travail. Les jeunes ont une place à prendre dans cette Église mais il ne faut pas piquer celles des plus anciens. Je pense que si on mélange les différents âges, ça fera un très bon cocktail. L’Église a encore de belles années devant elle avec ce mode de fonctionnement, je pense…du moins je l’espère.


la toute nouvelle fondation "terre de vérolliez" ouvre ses portes

L'institution des Soeurs de Saint-Maurice et l'Abbaye de Saint-Maurice s'unissent pour lancer la "Terre de Vérolliez". Cet espace de spiritualité lie la foi et le côté Laudato Si' avec des expériences de permaculture.

Chacun-e est le/la bienvenu-e à la Ferme de Nucé à Vérolliez pour cette belle journée de lancement le samedi 9 octobre 2021.



la codije visite la ....brasserie

Une quinzaine de membres de la CODIJE (Commission Diocésaine de la Jeunesse) se sont retrouvés à l'Abbaye de Saint-Maurice pour une traditionnelle séance trimestrielle dans le but d'organiser et discuter des projets jeunes du Diocèse de Sion. Avant la séance, ils ont profité de la localisation de la séance en Agaune pour visiter la très récente ...brasserie de l'Abbaye de Saint-Maurice (âgée de seulement deux ans) basée à Bex. Et ce, sans oublier une petite dégustation des merveilles abbatiales.

 

Pourquoi n'organiserais-tu pas une visite guidée à la brasserie ?

Pourquoi n'achèterais-tu pas quelques bières comme cadeaux et pour soutenir l'Abbaye ? ...en plus, elles sont délicieuses 😛


viviane part à jeunesse lumière

Messe d'envoi en mission à Martigny (11.09.21)
Messe d'envoi en mission à Martigny (11.09.21)

Notre amie Viviane Gay-des-Combes s'envolera d'ici quelques jours pour Pratlong, à côté de Toulouse dans le but de se former en évangélisation et d'approfondir sa foi grâce à "Jeunesse Lumière". Samedi dernier, une messe d'envoi en mission lui était dédiée à Martigny-Ville où bon nombre de paroissiens ont fait le déplacement.

 

Viviane, c'est quoi "Jeunesse Lumière" ?

Il s'agit d'une école d'évangélisation catholique en France pour les jeunes de 18  à 30 ans qui passent une année ensemble pour approfondir leur foi tout en faisant pleins d'activités différentes. Elle a été fondée par le Père Daniel-Ange et attire chaque année plus d'une dizaine de jeunes du monde entier.

 

Pourquoi pars-tu là-bas ?

J'avais besoin de faire un break et de vivre une expérience différente par rapport à ici. Je souhaite également approfondir ma foi, grandir et gagner en expériences. En gros, je souhaite me découvrir et apprendre à mieux connaître Dieu.


Pourquoi le choix de cette école ?

C'est un peu du hasard car je ne la connaissais pas du tout. En fait, c'est mes amis Simon et Valentin (ndlr. les deux frères prêtres, tout fraichement ordonnés) qui me l'ont conseillée. Ce qui est bien, c'est qu'on n'a pas d'examen à la fin de l'année: je ne voulais pas m'embêter avec cela. Je souhaite vivre un temps "off" et profiter. 

 

Si les gens souhaitent te suivre ou te contacter...

Ils peuvent le faire via les mails car je mettrai mes réseaux sociaux sous silence, je pense. Sinon on s'organisera pour relayer des news grâce à "T'as où la foi".

 

Excellent voyage Viviane ! Merci pour tout ce que tu fais pour la jeunesse valaisanne. Bon voyage !

Si vous souhaitez la contacter:

Jeunesse Lumière

À l'att. de Viviane Gay-des-Combes

Pratlong - Commune d'Espérausses

F - 81330 Vabre


Comment devenir un peu artiste sur cette terre ?

Pour cette nouvelle vidéo proposée par les paroisses du Val de Bagnes, plusieurs jeunes de la région ont mis la main à la pâte pour vous proposer cette vidéo : "À l'école de la vie avec les jeunes de l'école de cirque Arena (Martigny)  «Comment tenir debout et en équilibre et devenir un peu artiste sur cette grande boule de feu qu’est notre terre ? »."


cure ouverte

La Cure de Savièse s'ouvre une nouvelle fois aux jeunes: rencontres, discussions, prières, apéro... bref une superbe soirée à passer entre potes...et dans les bras de Dieu !


parrain, marraine : oui ou non?

Aleteia te propose un super article sur les parrains et marraines. Peut-on accepter ce "cadeau" ?

Article à lire en cliquant ici



Un petit mot sur la nature

Dans la vidéo qui suit, la sœur Emmanuel de Medjugorje explique ce que dit la Sainte Vierge sur l'importance de la nature  :

On ne cesse de le répéter, la nature autour de laquelle nous vivons est menacée. N'oublions pas que c'est d'elle que nous tirons toutes les choses matérielles nécessaires à notre vie. Pensons à la protéger, à la (re)découvrir, à l'apprécier. N'hésitons pas à être émerveillé, comme le serait un enfant, devant tant d'harmonie et de beauté. Il est temps de changer nos modes de vie pour se tourner vers une écologie intégrale qui intègre aussi bien les aspects environnementaux que les aspects économiques et sociaux, le tout pour le bien commun.

« …une écologie intégrale requiert une ouverture à des catégories qui transcendent le langage des mathématiques ou de la biologie, et nous orientent vers l’essence de l’humain. Tout comme cela arrive quand nous tombons amoureux d’une personne… Cette conviction ne peut être considérée avec mépris comme un romantisme irrationnel, car elle a des conséquences sur les opinions qui déterminent notre comportement. Si nous nous approchons de la nature et de l’environnement sans cette ouverture à l’étonnement et à l’émerveillement, si nous ne parlons plus le langage de la fraternité et de la beauté dans notre relation avec le monde, nos attitudes seront celles du dominateur, du consommateur ou du pur exploiteur de ressources, incapable de fixer des limites à ses intérêts immédiats. En revanche, si nous nous sentons intimement unis à tout ce qui existe, la sobriété et le souci de protection jailliront spontanément. La pauvreté et l’austérité de saint François n’étaient pas un ascétisme purement extérieur, mais quelque chose de plus radical: un renoncement à transformer la réalité en pur objet d’utilisation et de domination. » Laudato si (n°11), Pape François.


Christus vivit : extraits

Voici un court extrait choisi de l'exhortation apostolique du Pape François adressée tout particulièrement aux jeunes qu'il invite à vivre pleinement le moment présent pour être heureux.

" 148. Dans ce sens, je voudrais rappeler que le Cardinal François-Xavier Nguyên Van Thuân, lorsqu’il était emprisonné dans un camp de concentration, ne voulait pas que ses journées consistent seulement à attendre et attendre un avenir. Son choix était de “vivre le moment présent en le remplissant d’amour” ; et il le faisait de la manière suivante : « Je profite des occasions qui se présentent tous les jours pour faire des actions ordinaires de manière extraordinaire ». Pendant que tu te bats pour donner forme à tes rêves, vis pleinement l’aujourd’hui, remplis d’amour chaque moment et donne-le entièrement. Car il est vrai que cette journée de ta jeunesse peut être la dernière, et cela vaut donc la peine de la vivre avec toute l’envie et toute la profondeur possible.

149. Cela comprend aussi les moments difficiles qui doivent être vécus à fond pour parvenir à en découvrir le sens. Comme l’enseignent les évêques de Suisse : « Il est là où nous pensions qu’il nous avait abandonnés, et qu’il n’y avait plus de salut. C’est un paradoxe, mais la souffrance, les ténèbres se sont transformées, pour beaucoup de chrétiens […] en lieux de rencontre avec Dieu ». De plus, le désir de vivre et de faire des expériences nouvelles concerne en particulier beaucoup de jeunes en condition de handicap physique, psychique et sensoriel. Même s’ils ne peuvent pas toujours faire les mêmes expériences que leurs compagnons, ils ont des ressources surprenantes, inimaginables, qui parfois sortent de l’ordinaire. Le Seigneur Jésus les comble d’autres dons, que la communauté est appelée à mettre en valeur, pour qu’ils puissent découvrir son projet d’amour pour chacun d’eux. "

 

Tu veux lire toute l'exhortation Christus vivit ou simplement lire des extraits ? Elle se trouve en ligne sur le site du Vatican, clique ici :

Tu préfères les images avec les citations Christus vivit ?


Des églises englouties par les flots

Au beau milieu d’un lac ou d’un fleuve, les églises englouties témoignent d’une présence chrétienne à travers les âges. Si les pierres vivantes occupent aujourd’hui d’autres sanctuaires, ces vestiges qui demeurent témoignent de la foi qui a animé les générations qui nous précèdent. Les éléments quand ce n’est pas la main de l’homme ont chassé les populations. Restent des ruines à couper le souffle qui attirent touristes et curieux. Voyage à travers les continents pour découvrir quelques unes des plus belles églises englouties.

 

Voir toutes les images sur aleteia


Le saviez-vous ? l’Afghanistan a été consacré à Notre-Dame de Fatima.

L'Afghanistan ne compte officiellement aucun catholique de nationalité afghane et ne dispose d’aucune église à l’exception d’une chapelle établie à Kaboul en 1933 au sein de l’ambassade d’Italie. Fréquentée par des résidents expatriés elle demeure, depuis sa création, une présence spirituelle forte où la prière pour la paix est continue.

En 2017, le père Giovanni Scalese, missionnaire barnabite, aumônier de cette chapelle, a organisé une cérémonie de consécration au cours de laquelle il a placé tout le pays de l’Afghanistan sous la protection de Notre-Dame de Fatima et de son Cœur Immaculé.

Pour le prêtre, le fait que le pays soit musulman dans sa totalité n’est pas un problème. Comme le récite l’acte de consécration: « Les Afghans n’appartiennent pas à notre troupeau, mais ils sont nos frères et Tes fils ; eux aussi ont été rachetés par le sang de Ton Fils », a déclaré le prêtre lors de l’acte de consécration. « Puisse la consécration au Cœur Immaculé nous aider à vivre notre temps d’une manière plus consciente et en totale disponibilité à la volonté de Dieu ».

Merci pour vos pensées et prières.


Une proposition de soirée qui peut faire du bien...

Le vent souffle où il veut...

Les paroisses du val de Bagnes réalisent régulièrement de magnifiques reportages, vidéos ou interviews grâce à une équipe dynamique ! En voici la dernière !

 

Merci José Mittaz.



33cm d'intestin en moins mais je vais bien

Dans un entretien fleuve d’une heure et demie diffusé, le 1er septembre 2021, sur la radio espagnole Cope, le pape François a répondu à une série de questions concernant sa santé et son pontificat. Annonçant ses voyages en Grèce, à Chypre, à Malte mais aussi à Glasgow, il s’est voulu rassurant sur son état de santé.

 

Article de Cath.ch à lire en cliquant ici