Le Service Diocésain de la Jeunesse

FLYER ANNUEL 2018-2019

ADRESSE

Service Diocésain de la Jeunesse

Maison Notre-Dame du Silence

Chemin de la Sitterie 2

1950 Sion

sdj@cath-vs.ch


Le SDJ est composé de l'Abbé David Roduit et de Gaëtan Steiner.

RESPONSABLES

Abbé David Roduit - aumônier

Email: droduit@yahoo.fr

Telephone: +41 77 408 98 35


Gaëtan Steiner - coordinateur

Email: sdj@cath-vs.ch

Telephone: +41 77 446 31 09


Le Service Diocésain de la Jeunesse (SDJ) est une structure de la partie francophone du diocèse de Sion et du territoire abbatial de Saint-Maurice.

 

Quelle est sa mission ?

Le SDJ est chargé de l'ensemble de la pastorale de la jeunesse dans la partie francophone du diocèse de Sion et du territoire abbatial de Saint-Maurice auprès des jeunes de 12 à 30 ans.

 

Quels sont ses champs d'activités ?

Le SDJ s'étend aux quatre champs d'activités pastorales distincts et complémentaires suivants :

•  la vie paroissiale et de secteurs (18 secteurs + décanat d'Aigle, 85 paroisses du diocèse de Sion et 5 paroisses de l'abbaye territoriale) ;

•  la vie diocésaine : Groupes-vocations, Action catholique (Relais-JRC), Déjeune-qui-prie, Réseau N'ayez pas peur, Ados et jeunes de Lourdes...

•  les aumôneries : CO, ES 2e degré, écoles spécialisées ;

•  les communautés religieuses.

 

Il collabore avec :

•  les prêtres, diacres, agents pastoraux laïcs,

•  les membres des CoCom engagés auprès des jeunes,

•  les enseignants,

•  les responsables des Groupes-vocations ou autres services du Conseil pastoral diocésain concernés...

•  les communautés religieuses.

 

Ses convictions théologiques et pastorales :

Convaincu que Dieu appelle les jeunes, qu'il fait naître son Église à partir de nos relations et qu'il nous appelle à être des instruments disponibles et confiants au service de ses projets, le SDJ se propose :

• d'aller à la rencontre des jeunes,

• de les aider à entrer dans la confiance au Dieu de Jésus Christ, en communauté, et à vivre selon l'Esprit.

• Pour cela, il se propose également de donner aux jeunes les moyens :

• de s'émerveiller ensemble des dons que Dieu a mis en chacun d'eux,

• de chercher et discerner les chemins concrets du bonheur dans leur vie quotidienne à la lumière de l'Évangile,

• de les préparer à prendre leurs responsabilités d'hommes et de croyants dans l'Église et dans la société.

 

SES MANDATS :

 

1. Stimuler ce qui existe dans les différents champs d'activités

• aider les différents « champs d'activités » à nommer leurs atouts jeunesses, à détecter leurs besoins puis à les prendre en mains (accompagnement des responsables, formation, réseaux de soutien...) ;

• stimuler les « wagons existants », à savoir : Montée vers Pâques, Agenda Jeunesse, plate-forme pour les retraites, équipe de réflexion sur l'aumônerie des CO et du secondaire du 2e degré, information sur les possibilités d'expériences spirituelles et humanitaires en Suisse et à l'étranger, proposition d'échanges et de voyages, offre de formation pour enseignants du CO, plaquette jeunesse ;

• au besoin, interpeller, proposer.

 

2. Coordonner et informer

• fonctionner en répondant pour toutes les questions concernant la jeunesse dans la partie francophone du diocèse et du territoire abbatial de Saint-Maurice ;

• recenser les bonnes idées, les informations et les faire circuler à travers tout le diocèse (information) :

• gérer un outil d'information au service de l'ensemble ;

• permettre des liens: entre les différents « champs d'activités » :

• propositions de rencontres, temps forts diocésains ;
 avec les autres secteurs de la pastorale et avec le monde de la jeunesse qu'il soit d'Église ou non :

*en Église : Conseil pastoral diocésain), Plate-forme romande des animateurs jeunesse 


*autres : Parlement des Jeunes (PJ), Animateurs valaisans (cf. Centres de Cultures et de Loisirs), Scouts... * Entre des responsables de cette pastorale : ex : prêtres et animateurs pastoraux en paroisse, animateurs de retraites...

 

3. Discerner et mettre en œuvre

• discerner les nouveaux besoins (communs) ;

• mettre en place des équipes de travail (des « wagons » CODIJE) pour y répondre;

• collaborer à leur mise en œuvre en étroite collaboration avec les personnes en place, ayant le souci d'y associer des bénévoles et de favoriser l'autonomie du "wagon".

 

4. Porter le souci des jeunes à long terme

• veiller à la durée des "wagons" et des nouvelles équipes de travail mises en place ;

•  proposer aux différents champs d'activités des priorités ;

• encourager la formation permanente des personnes engagées dans la pastorale des jeunes en permettant une réflexion pluridisciplinaire sur cette pastorale (théologique, sociologique, psychologique, ecclésiologique...) ;

•  avec l'Église universelle, écouter les signes des temps.