Court Témoignage d'un voyage qui a changé une vie

L'ATAC (L'Association Tête Au Cœur) est un groupe de jeunes de Suisse romande, essentiellement du Valais, qui ont à cœur de donner de leur personne au travers de voyages, sur les traces de Bienheureux Maurice Tornay. Du Tibet au Rwanda en passant par les centres de Mère Teresa à Calcutta, ces voyages ont bouleversé la vie de beaucoup de jeunes et c'est le cas d'Alicia (19 ans) qui raconte ici le voyage qu'elle a effectué au Rwanda dans le Foyer de Charité Remera-Ruhondo :

"Bon. Il est si dur de mettre des mots sur une expérience qui change une vie. La mienne a commencé en ce doux matin du dimanche 8 juillet. Après 24h de voyage, la terre rwandaise m’accueillait pour les trois semaines les plus merveilleuses que j’aie connues. Je pourrais vous parler de la beauté des paysages du pays aux milles collines, de la gentillesse de ce peuple si grand et si inspirant ou de la lumière qui émergeait de chacun des regards que l’on croisait mais ce n’est pas ce que j’ai retenu. Moi ce que je garderai toute ma vie de ce voyage, c’est l’amour. L’amour de soi, l’amour de son prochain, l’amour de Dieu. « On ne peut donner que ce que l’on a. » J’avais énormément de peine avant de partir à comprendre ce qu’était l’amour, comment je pouvais aimer et me laisser aimer, on nous parle toujours de cet amour gratuit mais comment savoir ce que c’est ? Et bien grâce aux sœurs du foyer de charité Remera Ruhondo, grâce au peuple rwandais et grâce aux jeunes de l’ATAC, j’ai enfin trouvé des clés de réponses à mes questions. « Aime moi quand je le mérite le moins, car c’est là que j’en ai le plus besoin. » C’est cette phrase qui m’a portée durant tout mon voyage. J’ai enfin compris que cette tristesse et cette haine qui écrasaient mon cœur meurtri ne me menaient à rien. Que mon chemin commence maintenant, que je mérite de recevoir de l’amour et que la première personne qui doit m’en donner, c’est moi-même. Je souhaite à tout le monde de vivre cette prise de conscience, de respirer la vie et de vouloir s’imprégner de la liberté folle de ces sœurs. Alors je les remercie pour tous leurs enseignements, de nous avoir montré le chemin du pardon et de l’amour. Et je n’oublierai jamais qu’on ne peut pas donner de l’amour si on en a pas pour soi-même. Je n’oublierai jamais le message d’espérance, je n’oublierais jamais la paix qui règne dans le cœur de chacun et je n’oublierai jamais le Rwanda qui m’a tant donné. Le passage de l’ombre à la lumière commence maintenant et le trajet continue chaque jour."

 

 

Si tu veux en savoir plus sur l'ATAC c'est ici.

Et si tu es intéressé à écouter le témoignage d'Auréa Mukamutesa, rescapée du génocide rwandais, qui est actuellement une des responsables du Foyer de Charité Remera-Ruhondo, alors viens à la soirée du 7 décembre à Martigny!

 

Télécharger
De l'obscurité à la lumière (soirée à Martigny)
World DayAgainstChild Labor.pdf
Document Adobe Acrobat 5.9 MB