🟨⬜ LA SEMAINE DE SAM [3] 🟨⬜

Chaque semaine et jusqu'à Noël, Le nouveau hallebardier valaisan Samuel Lamon revient sur sa semaine écoulée au sein de la Garde Suisse à Rome.

 

La réception de chefs d’État est toujours quelque chose de spécial. En effet, un grand dispositif, tant au niveau du service d’ordre que du service d’honneur, est mis en place pour de tels événements. Tout commence tôt le matin dans le calme de notre chambre. Nous revêtons notre uniforme de gala, enfilons notre oreillette et mettons le casque noir, ce dernier étant réservé au service extraordinaire, et nous nous retrouvons tous dans la Cour d’honneur de la caserne. À ce moment, les différents piquets se mettent en place et effectuent quelques exercices pour que, le moment venu, tout soit parfait. Puis vient le moment de partir sur les différents emplacements où nous allons servir. Cortile San Damaso, San Damaso Ascensore ou encore Sala Clementina, les différents piquets prennent place et attendent tranquillement. Puis le convoi de voitures arrive, les différentes personnalités en descendent et sont accueillies par les représentants de l’État du Vatican. Après les salutations, elles pénètrent, d’un pas lent, dans le Palais apostolique et au fur et à mesure de leur avancement, différents piquets et escortes les accompagnent. Ainsi, par notre présence, nous ne représentons pas seulement le Saint-Père, mais toute l’Église catholique avec lui.


🟨⬜ LA SEMAINE DE SAM [2] 🟨⬜

Chaque semaine et jusqu'à Noël, Le nouveau hallebardier valaisan Samuel Lamon revient sur sa semaine écoulée au sein de la Garde Suisse à Rome.

 

Cette semaine, je vais vous parler de mon temps libre à la garde. En effet, notre service à la garde est ponctué de journées de repos où nous avons la chance d’avoir un grand choix d’activités. La ville de Rome est magnifique et très intéressante et passionnante à visiter, et les possibilités sont multiples.

Même si la situation sanitaire actuelle n’est pas très agréable à vivre, nous avons la possibilité de sortir entre gardes et ainsi d'aller explorer cette ville extraordinairement riche d’histoire et de culture.

Chaque fois que nous arrivons dans un lieu et que nous disons que nous sommes gardes suisses, nous sommes toujours très bien accueillis et les personnes s’intéressent beaucoup à ce que nous faisons. Durant notre temps libre, nous avons aussi l’occasion de faire du sport, notamment en allant courir dans les jardins du Vatican. Cela permet de garder une bonne condition physique et aussi de se ressourcer dans ce beau lieu de verdure qui surplombe la basilique Saint-Pierre et toute la ville de Rome.

 

Merci Samuel et Ă  la semaine prochaine !


🟨⬜ LA SEMAINE DE SAM 🟨⬜

Chaque semaine et jusqu'à Noël, Le nouveau hallebardier valaisan Samuel Lamon revient sur sa semaine écoulée au sein de la Garde Suisse à Rome.

Pour cette première semaine, il nous parle de sa première "vraie garde"...

 

La semaine passée, après 2 mois de formation, j’ai eu l’immense chance de commencer mon service à la Garde Suisse Pontificale comme Hallebardier et je vais vous raconter tout cela.

 

Portone di Bronzo, 10 heures. C’est le moment de mon tout premier changement de garde et je suis quand même un petit peu stressé. Une dizaine de touristes sont là, les yeux rivés sur la porte et tous attendent le fameux moment du changement de garde. Je procède à mon tour au changement. « Ouf !», tout s’est passé pour le mieux. Maintenant je suis là, sur la planche, immobile pendant 2 heures en prêtant service d’honneur avec toutes mes pensées.

 

Par moment ce ne fût pas si facile, le dos commence à tirer, tout comme les bras, mais ce n’est pas grave, j’offre ma souffrance au Seigneur car je suis là pour lui, à son service. Je me suis aussi dit qu’à chaque sentinelle je pourrais prier un chapelet et confier ainsi toutes mes intentions à Dieu et cela m’aide à tenir ces longues heures immobiles.

Samuel Lamon